Habilitation électrique : comprendre chaque symbole

Guide des symboles de l'habilitation.

intervention sur un tableau électrique avec les EPI

Les titres d’habilitations électriques sont accompagnés de codes qui peuvent sembler obscurs pour les non-initiés. Cependant, derrière ces codes se cachent des informations cruciales sur les compétences et la responsabilité des travailleurs en matière de sécurité électrique. Nous allons vous expliquer comment lire ces codes facilement, pour que vous puissiez naviguer dans le domaine de la sécurité électrique.

Chaque symbole d’habilitation correspond à un niveau de compétence et de responsabilité spécifiques pour travailler en toute sécurité sur des installations électriques. Il est essentiel de comprendre ces symboles pour vous assurer que les travailleurs sont correctement qualifiés pour effectuer des tâches électriques en toute sécurité.

Comment lire les symboles d’une habilitation électrique ?

illustration de validation des symbole habilitation électrique

Une première lettre majuscule: domaine de tension

Les symboles d’une habilitation électrique commencent toujours par une lettre majuscule indiquant le domaine de tension :

  • B pour basse tension (BT) ou très basse tension (TBT)

La basse tension : inférieur à 1000 volts en courants alternatifs (V) ou 1500volts en courant continu . Exemples : équipement domestique, industriel et commercial.

 

La très basse tension : correspondant à 50 volts en alternatif maximum et 120 volts en continu. Exemples : circuits électroniques, les télécommunications.

 

  • H pour haute tension (HT)

Caractérisation de la haute tension: toutes les tensions supérieures à la basse tension.

Un second caractère précise le type des opérations réalisables par l’habilité électrique

  • 0 pour les travaux d’ordre non électrique

Il s’agit d’effectuer des travaux de type non électrique à proximité d’installation électrique (maçonnerie, plomberie, menuiserie, peinture, construction civile, toiture ou isolation thermique)

  • 1 pour les travaux d’ordre électrique

Les travaux d’ordre électrique impliquent une manipulation de maintenance ou de modification des installations électriques. Tels que la pose de câbles de communication, l’installation de panneaux photovoltaïques, l’installation de systèmes de chauffage, installation ou modification du système électrique des bâtiments.

  • 2 pour le chargé de travaux d’ordre électrique

La personne responsable de superviser des travaux et de gérer des projets électriques par exemple pour la rénovation électrique d’un bâtiment commerciale.

  •  C pour le chargé de consignation

Il s’agit de la responsabilité de mise hors tension du système électrique de la zone des travaux. La personne chargée de consignation identifie les équipements électriques à sécuriser pour ensuite verrouiller les dispositifs électriques durant l’intervention. 

  • R pour le chargé d’interventions générales ( uniquement pour la basse tension)

La personne missionnée est responsable de la gestion d’équipe d’intervention sur des chantiers à risque électrique.

  • S pour le chargé d’interventions élémentaires (uniquement pour la basse tension)

Il s’agit d’un individu chargé de réaliser des tâches de bases ou des interventions simples à risques électriques (distribution des EPI, inspection visuelle de la zone de travail) et signalement des problèmes de sécurité.

Habilitation électrique pour les poseurs de panneaux photovoltaïques
  • P pour les opérations sur installations photovoltaïques

P englobe toutes les interventions sur les panneaux photovoltaïques  de leur installation jusqu’à la maintenance.

Les opérations spécifiques : Essais – Vérification – Mesurage – Manœuvre

Homme habilité électrique pour mesurage

Les essais électriques consistent à vérifier le bon fonctionnement des équipements électriques, comme d’effectuer un test de continuité avant de travailler sur un panneau électrique pour vérifier que les connexions électriques sont solides et qu’il n’y a pas de câbles endommagés.

 

La vérification implique de s’assurer que les équipements électriques sont conformes à la réglementation en vigueur. De sorte que lors de la mise en service par exemple d’une machine électrique, l’opérateur doit vérifier que toutes les étiquettes de sécurité sont en place et que le câblage électrique correspond au schéma électrique. 

 

Le mesurage électrique est la prise de mesure de grandeurs électriques telles que la tension, le courant, la résistance, la fréquence pour s’assurer que les paramètres électriques sont conformes aux spécifications. C’est le cas pour un technicien missionné pour des mesures sur un tableau électrique dans le cadre de travaux de maintenances.  

 

La manœuvre est l’action de mise en service ou hors services des équipements électriques en suivant des procédures spécifiques, telles que l’ouverture ou la fermeture de disjoncteurs, la mise sous tension ou hors tension de machines. Par exemple la mise hors service d’un disjoncteur pour permettre la réparation d’un moteur sur une machine raccordée au réseau électrique directement.

.

Deux hommes habilités intervention en haute tension

Un symbole supplémentaire : la "nature" des opérations électriques habilitées

Il peut y avoir un symbole supplémentaire  pour notifier de la nature des opérations concernées :

 

  • X indique les opérations « spéciales » définies par une instruction de sécurité.

Les opérations spéciales sont des instructions de sécurité plus spécifique liée à un environnement dangereux. Il s’agit de travaux sur des installations électriques haute tension, de maintenance sur des tableaux électriques, des systèmes de distribution d’énergie électrique dans l’industrie ou encore lors de missions dans un environnement explosif en plus des risques électriques.

 

  • T pour des travaux sous tension (TST)

Ces travaux sont effectués sur des installations électriques actives, ce qui signifie que le courant électrique circule toujours à travers les équipements pendant leur maintenant, leur réparation ou leur modification.

 

  • V pour un travail au voisinage de pièces nues sous tension

Malgré l’absence de contact avec les pièces nues sous tension, des mesures de sécurité particulières doivent être observées dans leur environnement.

 

  • N pour des travaux de nettoyage sous tension (NST)

Cela concerne les interventions de nettoyage sur des éléments électriques et leurs environs ( nettoyage de disjoncteurs sous tension, des connecteurs et des contacts électriques, etc.)

 

  • L pour des opérations sur les véhicules ou équipements à énergie électrique embarquée

Les mécaniciens intervenant sur des véhicules électriques doivent être formés aux risques électriques auxquels ils sont soumis.

Habilitation électrique : exemple concret de lecture

Habilitation électrique : B2V    

B :  basse tension

2 :  superviseur des travaux 

V : en voisinage possible avec des pièces nues

Comment déterminer l'habilitation électrique nécessaire à son employé ?

Commencez par étudier de manière précise les futures missions à réaliser en termes d’installation ou d’environnement électrique.

Selon l’article R.4544-9 du Code du travail, l’habilitation électrique est nécessaire pour tous les professionnels effectuant des opérations sur les installations électriques directement ou simplement d’autres missions au voisinage de celle-ci. Par exemple pour pénétrer seul dans des locaux ou emplacements à risque électrique (article 4544-6 du Code du travail) une habilitation électrique est nécessaire juste pour y nettoyer le sol.  

Il ne reste plus qu’à évaluer les compétences et les aptitudes des personnes à qui affecter les prochaines missions ainsi que leurs rôles. Privilégiez des personnes ayant le bon savoir-être face aux dangers et la capacité physique demandée pour des risques électriques.

Panneau orange et flèche jaune danger électrique

À savoir

Une même personne peut posséder plusieurs habilitations électriques. Elles seront à valider après formation par l’entreprise elle-même, avec la notification précise des limites d’interventions autorisées par chaque personne dans un carnet personnel des affectations. N’oubliez pas de préciser les lieux d’interventions autorisés pour être conformes avec les normes obligatoires ainsi que la date de validité.

Peut-on changer une ampoule avec les habilitations électrique BO, HO et HOV ?

La réponse est non. Le changement d’une ampoule est considérée comme une opération d’ordre électrique. Tout comme la manœuvre de réarmement d’un dispositif de sécurité ou le changement d’un fusible. Les habilitation B0, H0 et HOV sont limité à l’entretien des locaux dans la zone de voisinage simple. Pour pouvoir changer l’ampoule, il faut au minimum une habilitation BS si la lampe ne peut être débranchée par une simple prise de courant. 

Doit-on être habilité électrique pour intervenir dans un local informatique ?

Dans des locaux informatiques sans équipement marqué CE avec l’indice de protection IP2X ou IPXXB, toute personne souhaitant simplement accéder aux locaux doit être en procession d’une habilitation électrique.

Comment définir les zones d’intervention pour le troisième caractères de l’habilitation électrique ?

La Distance Limite est définit à partir de l’emplacement des pièces nues sous tension (PNST).

Il existe 4 zones dans un environnement électrique impliquant des risques électriques différents selon la tension impliquée. Attention dans un local réservé aux électriciens la zone 0 n’existe pas.

 La zones est dite libre si la distance avec les pièces nues sous tension est supérieure à 50 mètres.

Définitions des quatre zones d'intervention de l'habilitation électrique

1️⃣  La zone d’investigation (ou DLI, distance limite investigation) entre 3 et 50 mètres pour une tension en kV (kiloVolt) comprise entre 0 et 50 kV. Entre 50kV et 500kV de tension électrique, elle se situe entre 5 et 50 mètres. L’habilitation électrique nécessaire est optionnelle.

2️⃣ La zone de voisinage simple ( ou DLVS, distance limite voisinage simple)  rend obligatoire l’habilitation B0 ou H0 minimum en basse et haute tension. Entre 0 et 1kV,  la zone s’étend de 0.3 mètres à 3 mètres et de 1kV à 50kV, elle oscille entre 2 à 3 mètres.

3️⃣ La zone de voisinage renforcé (ou DLVR, distance limite de voisinage renforcée) se situe pour une tension de 1 kV à 50kV de 0.6 mètres à 2 mètres de distance, pour une tension de 50kV à 250kV compter de 1 mètre à 3 mètres. Et enfin pour une tension allant de 250kV à 500kV  l’ éloignement des pièces nues varie entre 2 mètres minimum  pour la tension la plus faible à 4 mètres pour la très haute tension pour cette zone. Pour être autorisé à pénétrer cette zone vous devez détenir au minimum une habilitation H0V.

4️⃣ La zone de travaux sous tension ( ou DMA, distance minimal approche) nécessite une habilitation minimale avec une indication T ou N  (H1T ou H1N).  Cette zone se trouve entre 0.6 mètres à 1 mètre pour des tensions variant de 1 kV à 250kV  et de 1 mètre à 3 mètres pour de très hautes tensions (de 250kV à 500kV).

Schéma des 4 zones d'environnements électriques

Schéma indicatif des zones électriques

Découvrez toutes les habilitations électriques disponibles en cliquant ici

Notre agence de formation est à votre disposition pour vous guider dans cette jungle des habilitations électriques. 

Nos formateurs experts en risques électriques professionnels vous conseillent pour vous proposer l’habilitation électrique 

en adéquation avec vos besoins internes. 

Le Bon Conseil Formation vous offre des formations efficaces avec une pédagogie novatrice 

pour une montée rapide et efficace en compétences professionnelles de tous vos employés.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Formations pour tous types d’intervention en lien avec l’environnement organisationnel, technique, sécurité, législatif et réglementaire du domaine, à destination de techniciens, commerciaux ou de l’encadrement.

Menu